Matteo Gubellini

Gli specchi sfuggenti - Les miroirs insaisissables

Technique : fusain sur papier.
Exposition disponible en plusieurs formats.


Nés d’une recherche sur la surface des roches, les dessins de la série Gli specchi sfuggenti  (Les miroirs insaisissables) s’inscrivent dans l’interrogation de la créativité comme cause de la solitude (et inversement), un thème qui traverse largement l’oeuvre visuelle et éditoriale de Matteo Gubellini.

Depuis toujours, l’artiste est partagé entre son désir de participer au monde - de vivre les mille aventures de Walt Disney - et la tentation de s’en cacher. Composant ses paysages avec un nombre limité d’éléments (un lac ou un trou, plein ou vide, quelques roches dressées, comme émergentes, un homme nu - intemporel ou une bête revenue des temps originels), Matteo Gubellini évoque en variations délicates l’attente, le doute, le désir, la tentation, la vacuité de l’existence, le cycle sans fin du questionnement humain…

Sommes-nous dans un rêve ? Sommes-nous sur le divan d’un psychanalyste ? Sommes-nous à quelque moment crucial d’un mythe ou d’une parabole ? De quoi ce travail sophistiqué sur la matière des roches pourrait-il être le prétexte ?

Nous reviennent alors en mémoire les mots de Roger Caillois dans la dédicace de son recueil Pierres :
« Je parle des pierres : algèbre, vertige et ordre ; des pierres, hymnes et quinconces ; des pierres, dards et corolles, orée du songe, ferment et image... Je parle des pierres plus âgées que la vie et qui demeurent après elle sur les planètes refroidies... Je parle des pierres nues, fascination et gloire, où se dissimule et en même temps se livre un mystère plus lent, plus vaste et plus grave que le destin d'une espèce passagère. »
+Plus
400€
1
+

Matteo Gubellini

Illustrateur et auteur en particulier de livres illustrés, il organise aussi des spectacles de théâtre de marionnettes et de musique, donne des cours et des ateliers dans toute l'Italie.