Anya Belyat-Giunta

Angels falling

Technique : encre, aquarelle, gouache, crayon liquide sur papier de pierre. Exposition disponible en plusieurs formats.

C’est au printemps 2020, pendant l’inquiétante et incertaine période de confinement, au moment où le monde s'est éteint, que la série "Angels falling" (Les anges qui tombent) est née.
Dans l’atelier d’Anya Belyat-Giunta régnait un silence habité, apaisant et réconfortant, peuplé de mille créatures invisibles, peut-être venues d'un autre temps. Au départ, quelques feuilles de papier de pierre, un support que l’artiste n’avait jamais encore travaillé. La matière du papier (une poudre minérale rugueuse) a commencé à dialoguer avec les liquides qui diluaient les couleurs, fixant celles-ci autour des particules abrasives, les étendant en nappes lumineuses, quand l’artiste ne les appliquait pas de manière volontaire au pinceau.
Les feuilles de papier de pierre sont d’abord les cartes d’une recherche formelle : Anya Belyat-Giunta démarre la plupart du temps sans préméditation, comme si, une fois la technique choisie, elle abandonnait à son corps la responsabilité du geste pictural - d’autres parleraient ici d’inconscient.
C’est ensuite que, peu à peu, dans la contemplation du travail produit en ces temps inquiets, sont remontées les références bibliques, les mythes, les contes autour de l'ambivalence et de l'énigme de l’existence, rendant palpable, par la magie du verbe, la présence de formes fécondes et d’énergies invisibles - des anges qui tombent…
+Plus
400€
1
+

Anya Belyat-Giunta

Née en 1975, Anya Belyat-Giunta s’est formée successivement dans les écoles des Beaux-Arts en Russie, en Italie, aux Etats-Unis et en France, où elle vit désormais. Sa démarche artistique évoque des questions existentielles : la naissance, la vie et l’énigme de l'existence. Elle réinvente sa propre mythologie en créant des univers habités par des personnages hybrides.